Infos Supplémentaires
Deuxieme Info Supplémentaire
Mouvements de Jeunesse
Le Foot !!!

La Page 3

  • Next

Presse des Jeunes du 28 Novembre 2016                                                 Page 3


 

RETOURNER A LA PAGE 2                                                  ALLER A LA PAGE 4

Revenir à la Page d’Accueil

Des jeunes dans le quartier Taouyah   luttent pour sortir du désoeuvrement en s’impliquant dans l’assainissement

 

En depit des difficultés qu’ils rencontrent de la par des autorités du quartier et de manques de soutien de partenaires, les jeunes de img_20161202_182026l’association de taouyah pour l’environnement ne desarment pas et continuent de garder espoir en restant solidaire les unes des autres.

Presse des Jeunes : Présentez- vous et votre association : Je me nomme Camara Ibrahima Sory, je suis le président de cette association. Notre mouvement a été crée en 2010, mais le Chef quartier a tout balayé, mais cela ne nous a pas empêché de le reprendre en 2014 2015 jusqu’à maintenant en 2016. Donc cela fait 3 ans qu’on est là. Notre association œuvre dans le sens de soutenir les jeunes sans emplois dans le domaine de l’assainissement

Moi par exemple j’ai un métier. Mais je ne travaille pas. Il n’ya rien dans ce pays ! J’ai quelque chose en tête mais je  suis là entrain de sillonner le quartier sans rien. Nous nous retrouvons ici pour dire ceimg_20161202_182004 qui ne vas pas entre nous jeunes sur l’avenir du pays. Nous  lavons  les voitures pour qu’on puisse s’en sortir. Nous nous recréons, mais faisons majoritairement de l’assainissement dans le quartier, tout ça c’est pour ne pas rester comme ça sans rien faire.

Mais chaque fois chef quartier nous crée des problèmes en envoyant des brigades de police pour nous brutaliser. Parce qu’ils veulent briser nos carrières. Mais nous nous sommes patients.

On a pas eu de partenaires, sauf l’ONG Sac Bleu et la Miss Guinée sont venus nous visiter, mais personnes d’entre eux ne nous a donné des résultats clairs.

PJ : Quel appel avez-vous à lancer aux autres jeunes ? Notre appel est de se donner la main à être solidaire

PJ : Qu’est ce qui  vous emmène ici dans ce lieu  vous en tant étudiant diplômé ?:

Faya Touré (étudiant diplômé) : Je viens ici parce que c’est ma famille  je ne peux pas les abandonner. Le gouvernement nous a fait dos. Or img_20161202_182033l’avenir d’une  nation c’est  sa jeunesse. Et pourquoi ces vieux oublient les jeunes qui ont fait plus de 20 ans d’études. C’est pourquoi je viens dans le ghetto, on boit le vin blanc, ça fume de la juan (chanvre indien), on le dit. Ca ne nous dérange pas ! Ils nous prennent pour des fous ! Oui on est fous on le sait, parce qu’on dénonce quelque chose qui ne leur plait pas. Donc on est traité de fous. Ça ne nous dit rien, parce qu’on est là on se sent solidaire fraternel.

Propos recueillis par S@int-Scribe  +224 620 27629-53 / 655 72-6223

 


Presse des Jeunes du 28 Novembre 2016                                                 Page 3

RETOURNER A LA PAGE 2                                                  ALLER A LA PAGE 4

  • Next
The following two tabs change content below.

S@int-Scribe

Derniers articles parS@int-Scribe (voir tous)