Tous les articles par S@int-Scribe

Suspendu par la FEGUIFOOT : Amadou Diaby saisit le TAS !

Suspendu pour sept (7) ans dont cinq (5) ferme pour des faits de corruption lors de la CAN Egypte 2019, l’ex vice-président de la première instance du football guinéen,  Amadou Diaby ne pense pas baisser les gardes.

 

Par ailleurs, dans un communiqué de presse parvenu dans les colonnes de certains médias de la place, ses avocats ont saisi le tribunal arbitral du sport (TAS) pour annuler cette décision de la Commission d’éthique de la Fédération guinéenne de football.

 

Dans ce même  communiqué, les avocats d’Amadou Diaby ont éclairé l’antenne de   l’opinion nationale et internationale que ce jour 28 août 2019, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a été saisi de son recours dans le but d’annuler la sanction contre leur client  à  la date du 16 août 2019 par la Commission d’éthique de la FGF notifiée le 20 août 2019 ».

 

Nous vous livrons le contenu intégral  de ce communiqué de presse,

Par Léon KOLIÉ pour Presse des Jeunes.

 

Dubréka : un jeune d’une vingtaine d’années meurt mystérieusement !

eleves en greve

Ce triste moment s’est produit   dans la matinée du dimanche, 18 aout 2018, à Kagbélen, un quartier situé dans la commune de Dubréka  où un jeune âgé d’une vingtaine d’années du nom d’Aboubacar Barry  travaille dans une société spécialisée dans la fabrication des forages, est mort subitement sans une plainte de mal quelconque de son organisme, a constaté notre  reporter   sur place .

Selon le témoin qui a préféré garder l’anonymat, a indiqué que le défunt jeune Aboubacar Barry  est allé pour un travail ce dimanche matin avec son groupe dans le cadre de l’installation d’un forage dans le quartier Kagbélen.

«Après le travail accompli  aux environs de 14 heures, le jeune Aboubacar Barry est allé se reposer sous un hangar. Et c’est là qu’il ne s’est jamais réveillé avec maintes reprises de le réanimer par ses amis. Ils étaient convaincus qu’il en était mort. Pourtant selon ses amis, depuis ce matin, il ne s’est plaint de rien au niveau de son organisme, il était tout joyeux. C’est vraiment une mort mystérieuse ».

Selon notre témoin, le jeune Aboubacar Barry  a été inhumé le même jour aux environs de dix sept heures.

Par Léon KOLIE,  pour Presse des Jeunes.