Tous les articles par S@int-Scribe

A KALOUM, LE MINISTRE YERO BALDE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FAIT TABASSER DES JEUNES ETUDIANTS PAR DES POLICIERS !

A KALOUM, LE MINISTRE  YERO BALDE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FAIT TABASSER DES JEUNES ETUDIANTS PAR DES POLICIERS !

 

abdoulaye-yero-balde-ministre-de-lenseignement-superieur-400x372Ce lundi des bacheliers manifestent contre la mauvaise orientation dont ils sont victimes. Mais en dépit de cela le Ministre de l’enseignement supérieur les invite pour les brutaliser. Nous nous sommes rendu sur les lieux pour un constat et rencontrer quelques uns de ces manifestants.

Presse des Jeunes : Quel est le motif de votre manifestation ?  A.D : C’est à cause des mauvaises orientations ! Des orientations forcées pour etre plus precis. Moi par exemple j’ai fais les sciences mathématiques et on m’a orienté dans une école professionnelle. Il ya certains qui ont fait les sciences sociales et qui se retrouve en physique pur, et certains qui ont maths physique, ils se retrouvent en histoire. Alors nous sommes venus pour revendiquer par ce que c’est notre droit. C’est le ministre lui-même qui nous a dit de venir . Mais ça trouve qu’il a déjà preparé les forces de l’ordre pour nous attendre.  P.J : C’est le ministre lui-même qui vous a dit de venir ? AD : Oui c’est lui-même et il a appelé les forces de l’ordre pour nous attendre derrière la cours. Ils nous ont tabassé. Ils ont même emprisonné deux d’entre nous ! L.S : Nous avons décidé de revendiquer depuis trois jours à propos de notre orientation. Nous avons fait nos choix . Mais on a vu que là où on fait les choix c’est pas la bas qu’on nous a envoyé. C’est pour quoi nous somme venus ici au ministère pour exprimer notre mécontentement pour qu’on nous rétablisse dans nos droits. Nous avons rencontré le ministre, il nous a convaincu d’aller à l’intérieur et il nous a dit que les choix dépendent des notes. Ce que je pense qui est archi faux. Car j’ai été bien classé mais je n’ai obtenu aucun de mes choix ! Je suis frustré parce que on a pas respecté mon choix ! Presse des Jeunes : Comment se fait-il qu’il ya eu de la violence ici ? Bous avons appris que les policiers vous ont tabassé ! L.S : Oui Depuis le pont 8 Novembre Notre lieu de regroupement, les policiers nous ont dispersé. Ils ont pris trois de nos amis. Ils ont pris nos bandéroles. Presse des Jeunes : Est-ce que c’est le ministre qui a envoyé les forces de l’ordre ? L.S : Oui c’est le ministre en personne qui l’a dit. Le représentant des forces de l’ordre  nous a dit que le ministre  a donné l’ordre  d’empêcher les enfants de manifester. Donc c’est lui qui a ordonné qu’on arrête les étudiants. C’est lui qui a donné l’ordre de nous tabasser. Presse des Jeunes : est ce qu’il vous a dit pourquoi il vous a empeché? L.S : D’après lui ici il ya la Banque Centrale, il ya la Présidence, donc c’est pas un lieu où il faut manifester. C’est un lieu de travail pas un lieu de manifestation. A.K : (un parent d’eleve) : J’ai suivi avec regret et humiliation la manisfestation des étudiants qui grevaient mains nues. Dans le véhicules vers le pont du 8 Novembre on a vu des  policiers tabasser des étudiants et des étudiantes. Certaines personnes dans les vehicules ont déplorée cet acte et demandé à ces policiers d’arreter. Actuellment le calme semble etre revenu ! Nous y reviendrons ! Par S@int-Scribe (+224) 620-27-29-53/ 655 72-62-23

L’ONG ‘’JEUNES SOLIDAIRES DE GUINEE’’ RENFORCE LES CAPACITES DES JEUNES GUINEENS A LA BLUEZONE DE KALOUM.

L’ONG ‘’JEUNES SOLIDAIRES DE GUINEE’’  RENFORCE LES CAPACITES DES JEUNES GUINEENS A LA BLUEZONE DE KALOUM.

 C’est avec honneur et dans une salle pleine à craquer que l’ensemble des membres du bureau exécutif de l’ONG dénommée Les Jeunes Solidaires pour le Developpement en Guinée ont tenu une conférence débat d’échange dans le cadre du renforcement des capacités  des jeunes et LES sensibiliser sur la nécessité d’une paix durable, le Vendredi 02 Septembre 2016 de 15 h à 18h à la Bluezone de Kaloum dans la grande salle de lecture.   Cette conférence s’est deroulée en quatre étape, majeure que sont, les explications des objectifs de l’ONG, l’intervention du conférencier, Mr THIAM Oumar, une pause café et la dernière le point de vue, inquiétude et amendements des participant sur le thème de la conférence Votre site Pressedesjeunes.org assisté à cette conférence et vous livre un compte rendu. Saa Michel Bongono (Chargé des Affaires Sociales ,Relations Extérieures de l’ONG JSDG) : Nous somme là aujourd’hui en tant que membres de la structure Jeunes Solidaires  qui est une structure de jeunes diplômés dans de diverses domaines réunis pour exécuter des projets à long termes, qui a une vision autour d’un idéal de paix, de progrès des jeunes Guinéen. Car le management, la promotion, la communication sont des initiatives qui permettent à des jeunes de se prendre en charge car une jeunesse bien formée, bien informée est une jeunesse émancipée. En vérité nous les jeunes Solidaires avons organisé cette conférence pour se faire connaitre et se faire des partenaires.   Mamadou Sidi BARRY : Je suis le Secrétaire Général de l’ONG JSDG comme la dit mon ami Bongono Michel, nous sommes là aujourd’hui pour notre conférence débat d’échange pour se faire connaitre, aussi nos domaines d’intervention sont la Santé, l’Education, la Sensibilisation, le Marketing Social à travers l’organisation de conférences , galas de football, meeting etc. Donc je lance un appel au gouvernement de ce pays de nous écouter et de nous soutenir, car nous voulons nous impliquer dans le processus du développement de la Guinée.                                                   Baldé Mamadou Tahiré (Président de l’ONG JSDG) Aujourd’hui , notre pays regorge de beaucoup de potentialités qu’elle soient publiques ou privées. Pour ce faire, nous avions constaté Que sans la paix pas de progrès, c’est pour quoi notre ONG de jeunes diplômés a pris la décision de sensibiliser la jeunesse de Guinée. Et ce conformément aux objectifs de notre structure. Cette conférence vise également à faire la promotion des bailleurs de fonds en associant leur image tout au long de la sensibilisation à travers des tee-shirt, dépliants et supports, sans oublier une large couverture médiatique des activités, voilà les raisons d’être de ce projet. Notre conférence vise le renforcement des capacités des jeunes, les pousser à entreprendre des activités génératrices de revenus afin de vivre dans la dignité. Selon moi la réussite n’est pas un fait du hasard, alors il faut travailler pour réussir. Pose-toi une question : Qu’est ce que je dois faire ? Organiser les jeunes dans ton propre quartier ou ta propre famille. Ensuite tenter de trouver des partenaires, tu peux aussi monter des projets, et si tu n’as les compétences requises, tu peux faire appel à une compétence extérieure. Les jeunes doivent savoir que tous les savants, experts footballeurs, écrivains, hommes de lettres qui ont réussi, ont commencé avec rien. Ce n’est pas que l’argent, l’argent est un instrument de réussite. C’est le résultat qui compte pour un homme. Quand vous jeter un coup, partout dans le monde, on parlera de KPC qui est un modèle qui a commencé avec rien et qui est devenu l’un des plus grands entrepreneurs de l’Afrique. On peut citer aussi Socrate, Albert Einstein, Lionel Messi, Nelson Mandela qui tous commence à partir de rien et qui sont parvenu à faire de grandes choses. Alors tant que humanité existe on parlera d’eux. La conférence à pris fin de 18h. Compte rendu de Mamadou Tahiré BALDE