Le ministre Mory Sangaré sur les examens nationaux : « l’année scolaire 2018-2019 a été marquée par des grèves qui ont perturbé son déroulement normal… »

Le miinistre Mory Sangaré

A l’occasion des annonces des examens nationaux qui a ont débuté depuis la semaine dernière par la rentrée de celui du CEP sur l’étendue du territoire national, le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mory Sangaré dans un discours devant les cameras de la RTG, a indiqué que «l’année scolaire 2018-2019 a été marquée par des grèves qui ont perturbé son déroulement normal pendant le premier trimestre ».

 

Car selon lui, « pour gérer les effets de la crise et pour rester dans l’esprit de la justice sociale en vue de placer tous les candidats sur un même pied d’égalité, mon département a été amené à prendre des dispositions dont entre autres: la prorogation du temps d’études pendant l’année scolaire ». 

 

« A ce jour, me fondant sur les rapports des inspecteurs régionaux, des directeurs préfectoraux et communaux de l’éducation parvenus à mon cabinet, je peux vous affirmer que les programmes d’études notamment ceux des classes d’examens sont achevés », a laissé entendre le ministre Mory Sangaré.

 

Avant d’ajouter que  l’organisation des ateliers régionaux des examens leur  a permis non seulement de faire le point sur les préparatifs mais aussi et surtout d’amener les acteurs et partenaires à se pencher sur les différents maillons du processus d’ évaluation certificative en vue d’identifier les insuffisances au niveau de l’organisation et de prendre les dispositions pour corriger éventuellement des déviances de la session précédente dans la perspective d’un déroulement correct des examens .

 

Car, dit-il : « un accent particulier a été mis sur le respect strict et rigoureux du code des examens par des acteurs impliqués. Des vives recommandations ont été faites pour renforcer le dispositif de crédibilisation des examens de la session 2019 ».

 

« A ce jour, les préparatifs des examens sont bouclés, les centres d’examens sont identifiés et aménagés, les différentes commissions constituées, les procès-verbaux établis, le matériel acheminé », a mentionné le ministre de l’Education nationale..

 

Selon lui, «Ils sont 475.089 candidats à se présenter aux différents examens nationaux. Ils sont répartis comme suit :

Examen de fin d’études élémentaire 228.869 candidats dont 98.615 filles

Brevet d’études du premier cycle 149.543 candidats dont 64.600 filles

Baccalauréat unique tous profils confondus 96.677 candidats dont 35.895 filles ».

Laisser un commentaire