Semaine de la culture et de la Cohésion sociale : l’ONG Dinguiraye ‘’Réflexion et Action’’ lance la 2ème édition

l’Ong Réflexion et Action à la Maison de la Presse.

Dans le cadre de construire une cohésion sociale plus solide entre les fils dignes de la préfecture de Dinguiraye et d’autres villes de la Guinée, les membres de l’ONG Dinguiraye ‘’Réflexion et Action’’ par la voix de leur vice- président Aliou Badra SOW qui a travers un point de presse tenu ce mercredi, 30 juillet 2019, à Conakry, ont lancé  la 2ème édition de la Semaine de la Culture et de la Cohésion Sociale qui se tiendra du 10 au 19 aout prochain dans ladite ville, placée sous le thème «  Paix, gage de Développement ».

Dans son intervention, le président du comité d’organisation de cette semaine culturelle devant se tenir à Dinguiraye   Macki GUISSE, a indiqué que les objectifs de cette 2ème édition, premièrement d’abord c’est de renforcer l’unité, la solidarité et la cohésion sociale entre les fils dignes de Dinguiraye.

Selon lui, cette 2ème édition de la semaine culturelle est de lancer également l’élan de développement socio-économique de la préfecture à travers des séances de sensibilisation, d’information, d’éducation, des conférences et des forums de jeunesses concernant le développement de Dinguiraye.

Poursuit-il : « cette semaine culturelle sera reposé aussi sur des campagnes de reboisement, d’assainissement, des prestations artistiques et des visites des sites touristiques. Pourquoi pas, la réhabilitation de ses certains sites touristiques et aussi il y aura des matchs de football, de volleyball et basketball entre les filles et fils de ladite localité ».

Evoquant le drame de la sous-préfecture de Kalinko, lors des violences post-électorales, le conférencier laisse entendre que Kalinko est au centre de notre évènement culturel parce qu’il y aura un évènement spécial qui se déroulera dans ladite sous-préfecture victime des violences post-électorales, concernant une sensibilisation des citoyens dans le but de reconstruire le tissu social cette ville.

Léon Kolié et Oumar Kéïta  pour Presse des Jeunes

 

Laisser un commentaire